Structure et voiture !

Des élèves viennent me voir avec leur scénario.

Ils sont choqués parce que je refuse de le lire.

A la place, je leur dis: « racontez-le moi en moins d’une minute ».

Généralement, ils n’en sont pas capable.

Je prends alors une image, celle de la conception d’une voiture.

1/ La logline, résumé du film en une phrase
C’est décider le type de voiture que l’on veut.

Une petite voiture électrique de ville, un 4×4 pour une famille avec cinq enfants, une voiture de sport, une limousine de luxe ?

2/ Le synopsis
C’est la description de la voiture que l’on va construire, dans ce quelle a comme caractéristique de taille, de type de conducteur, etc.

3/ Le découpage en une dizaine de séquences
C’est la description plus avancé des éléments principaux, tels que le moteur, la taille de l’habitacle, la forme de la carrosserie, etc.

4/ Le découpage complet par scène

C’est le cahier des charges précis de tous les éléments, de toutes les pièces mécaniques, leur plan détaillé.

5/ Le scénario dialogué

C’est le détail final, couleur des sièges, accessoires, radio, gps, couleurs et décorations, options proposées, etc.

6/ La réécriture

C’est le prototype, testé, modifié, remis en question, critiqué, revu et corrigé.

Monsieur Honda est célèbre pour avoir dit:

Un succès c’est les 2% de réussite visibles. Les 98% d’échecs ne se montrent pas.

En conclusion:

Je ne souhaite pas savoir comment sont vos sièges si vous ne savez pas le genre de voiture que vous voulez construire.

Peu m’importe l’auto-radio si je ne sais pas la forme de la carrosserie et le type de moteur utilisé.

Finalement, est-ce qu’un scénario ne serait pas un peu comme un bureau d’étude ?

En plus poétique certainement.

Les commentaires sont fermés.